>Equipe Lestamp Fiches individuelles des Membres
Université de Nantes sociologie  Colloque Sociétés de la Mondialisation
 

Cliquer sur l'image...

 
Université de Nantes Sociologie
 
Prolétarisation des mondes ouvriers
Nantes L'excès-la-ville Histoire Sociologie
Le rire de Norma Jean Baker Marylin 2012
Hommage à C Leneveu -Il n'est pas besoin..
A so small world : interdit sociologique
Traces et contrastes du décor populaire
Variations anthropologiques
 Ethos de la juste mesure
Les ouvriers des chanson
L'envers du décor : les peuples de l'art
Les ouvriers Nazairiens ou la double vie
Parlers ouvriers, parlers populaires
Corps et imaginaire dans la chanson réaliste
Apocalypse à Manhattan
Du commun, Critique de sociologie politique
Des cultures populaires
Odyssée du sujet dans les sciences sociales
Espaces-Temps Territoires/réseaux
Corpographie d'une voix Edit. intégrale
Rapport à l'écriture
Sciences sociales et humanités
Un "art" contre-culturel, la rave..
Le temps incertain du goût musical
Hommage C Leneveu-Le poids la perte des mots
 
 
Les peuples de l'art
French popular music
Libre prétexte
De Bretagne et d'ailleurs
Eros et société Lestamp-Edition 2012
Des identités aux cultures
The societies of globalisation
Changements sociaux/culturels ds l'Ouest
Saint-Nazaire et la construction navale
L'ouest bouge-t-il ?
Crises et Métamorphoses ouvrières
Usine et coopération ouvrière
Transformation des cultures techniques
E Piaf La voix le geste l'icône-Anthropologie
La CGT en Bretagne, un centenaire
Espaces Temps & Territoires Lestamp-Ed.

Bilan réflexif Itinéraires Sces sociales. @book. intégral

 

    __________________

EVENEMENTS LESTAMP

cliquez

Dernières parutions 2014

 

Eros et liberté Paris, Le Manuscrit

 

Le genre et l'effroi d'après Judith Butler. par J-A DENIOT.Nantes Lestamp

 

J.REAULT, De N Poulantzas à C Castoriadis, deux ponctuations grecques d'un itinéraire sociologique in Christias et Mouchtouris (éd.) Actualité de la pensée grecque. Paris Le Manuscrit 2014.

_________

Tribunes et Critiques

Lisez

Claude Javeau à propos de J-A Deniot, Edith Piaf...

___________

-Tribunes et News

cliquez

-Chile un pais brutalmente enfermo. Rodrigo PAZ (en traduction)

- Rupture écologique  sur le front des  manipulations de l'humain (PMA, GPA) ?

-GPA, Barbarie de notre temps :  La révolte des femmes.

- Jean Blaise au Ministère : Call me TINA. Avril 2014

 

____________________
 
25, Boulevard Van Iseghem
44000 - NANTES
Tél. :
Fax :
02 40 74 63 35, 06 88 54 77 34
02 40 73 16 62
lestamp@lestamp.com

  > Newsletter lestamp  
 

www.sociologiecultures.com Découvrez des synthèses portant sur des thèmes de la sociologie et du développement des cultures populaires, de l'esthétique de la chanson, des connaissances appliquées. Des tribunes s'engageant sur le rapport de l'anthropologie fondamentale des sociétés et des politiques aux sciences sociales, des liens vers des sites web de référence. Si vous voulez les télécharger en vous abonnant, Lestamp-copyright. cliquez ici.

 
 

 
Sociologie Nantes

 

Joëlle Deniot Professeur de sociologie à l'Université de Nantes - Habiter-Pips,  EA 4287 - Université de Picardie Jules Verne - Amiens Membre nommée du CNU Affiche de Joëlle Deniot copyright Lestamp-Edition 2009

 
Sciences sociales et humanités Joëlle Deniot et Jacky Réault : colloque l'Eté du Lestamp avec HABITER-PIPS Université de Picardie Jules Verne.

Université de Picardie Jules Verne- LESTAMP, Amiens H-P Itinétaires de recherche à l'initiative de Jacky Réault

Joëlle Deniot et Jacky Réault Etats d'arts Affiche de Joëlle Deniot copyright Lestamp--Edition 2008

 Joëlle Deniot Jacky Réault 2006 Invention de l'Eté du Lestamp devenu Colloque du Lieu commun des sciences sociales

 
 
Prise de parole en public
Gestion des connaissances KM
Gestion des conflits
Bilan professionnel
Ingénierie de formation
Certification des formateurs
Préparation au concours
Orientation professionnelle
Formation au management public
Conduite de réunions participatives
Gestion du stress au travail
Management de projet
Réussir la prise de poste
Formation coaching de progression
Conduite du changement
Université de Nantes Sociologi eJ Deniot J Réault  CDrom The societies of the globalization Paris LCA 2007

Nantes sociologie

Pour un écosystème réel et virtuel des social scientists  et des sites ouverts à un lieu commun des sciences sociales et à la multiréférentialité

Revues en lignes,

-Pour un lieu commun des sciences sociales

 www.sociologie-cultures.com  

-Mycelium (Jean-Luc Giraud, Laurent Danchin=, Cliquer pour découvrir les nouveautés de septembre 2012

-Interrogations

http://www.revue-interrogations.org/actualite.php?ID=95li

Cliquez sur l'image pour accéder au film sur Youtube Joëlle Deniot. Edith PIAF. La voix, le geste, l'icône. de ambrosiette (Jean Luc Giraud sur une prise de vue de Léonard Delmaire Galerie Delta Paris 7 09 2012 J A Deniot M Petit-Choubrac,J Réault  L Danchin, J L Giraudtous édités au  Lelivredart

 

 

 

Joëlle DENIOT

Professeur à l'Université de Nantes

 

 

 

 

Dernière  parution

 

Sociologie Philosophie Esthétique Sémiologie Anthropologie

PARIS NANTES

 

LE SENTIMENT ESTHéTIQUE

Essai transdisciplinaire

 

Joëlle-Andrée-Deniot

 

 Le Manuscrit Paris

 

le sentiment esthétique, Joëlle-Andrée Deniot. Le Manuscrit 2017

 

Eros et liberté, Trois essais de sociologie et d'histoire

DRéault et A Mouchtouris.

Eros et Liberté, Deniot Mouchtouris Réault. Paris Le Manuscrit 2014Le genre et l'effroi d'après Judith Butler. J A DENIOT 2014

 

 


Le cours d'une carrière

 Une synthèse de Septembre 2012

 

A actualiser..... voir l'index du site.


photo jr 2012

Vers une anthropologie  non déconstructiviste de l'esthétique et de l'art, donc du sens et de la beauté dans l'art, en interférence avec les sciences sociales des religions.

 

D’abord engagée dans des études philosophiques (Maitrise 1975), je m’oriente dans la discipline sociologique dès 1974 avec la perspective d’une formation complète et fondamentale au département de sociologie de l’Université de Nantes alors dirigée par Michel Verret : Ethnographie d’usine dès la maitrise (1976), thèse de troisième cycle qui en théorise les apports (1981), thèse d’Etat s’orientant vers l’espace privé des ouvriers sous l’angle de l’esthétique populaire (1987). Mon premier poste de titulaire s’inscrit précisément dans ce département dont les recherches, via le LERSCO-CNRS, se définissent autour de la « classe ouvrière » et déjà des « milieux populaires ». Maître-assistant de 1983 à 1985, je suis nommée maître de conférences en 1986. En 1989, je suis recrutée dans ce même établissement comme professeur des Universités. J’en assure toutes les fonctions. En 1994 ma première direction de thèse aboutit à une soutenance, qui sera suivie de plus d’une vingtaine jusqu’à ce jour. Mes trois dernières soutenances datent de Décembre 2014 et Décembre 2015. Dès 1994, je suis élue à la direction scientifique du LERSCO CNRS, en phase de transition et je suis à l’origine du laboratoire qui en est issu, le LESTAMP équipe d’accueil de l’Université de Nantes. Ce Laboratoire d’études des transformations et acculturations des milieux populaires (1995- 31 décembre 2004) intègre une mutation historique.

 

Parallèlement j’assure la direction du Département de sociologie 1995 à 1998, et je décide une troisième réorientation de mes thématiques de recherche autour d’une socio-anthropologie du langage et de la voix, notamment des voix de femmes dans la chanson française, croisant problématiques du genre et problématiques de l’art en sciences sociales. Après réduction à l’unité des laboratoires de sociologie de Nantes, qui se fit aux dépens du mien, je dois gérer une triple gageure, me réinscrire institutionnellement dans une autre Université (CEFRESS en 2005, Habiter-PIPS en 2008), également à l’UPJV d’Amiens, y inscrire désormais mes doctorants, assurer la continuité d’une équipe construite autour de ma ligne théorique consacrée aux cultures populaires. Je fonde pour cela dès 2004 une société savante l’association Lestamp dont l’activité (colloques / éditions) s’est toujours intensément maintenue. J’ai parallèlement établi des échanges soutenus avec le réseau du GDR Opus CNRS, alors dirigé  (jusqu’en 2005) par Alain Pessin avec qui j’ai dirigé le livre collectif Les Peuples de l’art issu du Colloque OPUS organisé par mes soins, à Nantes en 2002. Cette ligne de conduite sur des fondamentaux, (j’y ajouterai en 2004 la création d’un Master sur l’art et la culture EPIC Expertise des professions et institutions de la culture), et sur la réalisation de grands objectifs explique que j’ai attendu l’année 2009 pour postuler à la première classe, une fois terminé le livre de synthèse qui couronne à mes yeux tout cet effort et qui est paru en Septembre 2012. 

 

Après avoir été missionnée à partir de 1985, par Christian Baudelot, alors directeur du LERSCO, j’établis des liens avec l’école canadienne de sociologie du travail et de la culture (Université de Laval, Montréal, Université de Toronto). Ils aboutissent à des invitations et des échanges scientifiques franco-canadiens échelonnés sur plusieurs colloques. 10 ans après, j’attends une condensation, selon moi, aboutie du défrichage d’un nouvel objet les voix de femmes de la chanson réaliste, pour aller à la confrontation scientifique critique avec l’une des principales écoles mondiales de sociologie de la culture, celle des Cultural Studies, via mon adhésion en 2006 à l’International Association for Studies of Popular Musics (IASPM)). Elle se concrétise dans mon invitation à l’Université de Manchester (Septembre 2007) et des échanges continus, en direct et via la branche francophone IASPM, avec les jeunes chercheurs notamment

autour de mon collègue de Leeds, David Looseley. Nombre de publications induites s’inscrivent ou émanent de ce cadre. Dans ce fil je soulignerai ma participation à l’ouvrage Chanson et performance (2013) dirigé par ma collègue Barbara Lebrun de l’Université de Manchester, qui réunit la collaboration de chercheurs de Grande-Bretagne, des États-Unis, de Canada, de Nouvelle-Zélande et de France. Et j’y ajouterai en dernière date mes récents échanges et coopérations avec Martha Ulhôa et Héloïsa de A.Duarte-Valente de l’université de Rio de Janeiro ainsi que ceux mis en œuvre avec le centre de philosophie et de sciences humaines de Campinas de Sao Paulo.

 

Au niveau français, je crée une interface singulière, mais cohérente par rapport à mes travaux sur la voix et la chanson, avec un DUT de musicothérapie, dirigée au sein de la formation continue de l’Université de Nantes par François Xavier Vrait. J’y assure un séminaire annuel. Des publications en sont également issues : un livre en 2000, un ultime article paru en 2011.

 

Membre jusqu’en 2012 de L’EA Habiter-Pips de L’UPJV d’Amiens qui, sous l’impulsion de son directeur Olivier Lazzarotti, géographe, a choisi de se recentrer sur les seules thématiques de l’espace, j’ai récemment opté pour une demande de collaboration avec une équipe plus proche de mes actuels centres d’intérêts. Abordant les thématiques de la voix, du sentiment amoureux, d’une esthétique de l’émotion, c’est donc l’axe intitulé Représentations et pratiques corporelles du laboratoire C3S dirigé par le professeur Gilles Ferréol que j’ai rejoint en Janvier 2013 participant désormais aux colloques annuels et aux Actes qui en sont issus. Le colloque organisé en Mars 2014 sur le thème Des émotions m’a permis de prolonger ce qui fut une strate constante de mes recherches inaugurées en Février 2000 par l’initiative d’un colloque international intitulé « Nommer l’amour ». En Mars 2015, lors du colloque interdisciplinaire du C3S ayant pour thème Médiations et régulations j’ai pu dans le prolongement du master EPIC présenter une communication sur le rôle de la médiation en matière de politiques culturelles dans l’espace français. Trois docteurs en possession tout récente de leur thèse et diriges par mes soins sont désormais intégrés au laboratoire C3S de l’Université de Franche-Comté

 

Sollicitée depuis la parution de mon ouvrage Edith Piaf, la voix, le geste, l’icône : esquisse anthropologique par plusieurs associations à labellisation régionale ou nationale  (Centre de la chanson, Hall de la chanson, Bibliothèque Nationale de France pour l’exposition liée au centenaire de la mort de Piaf en 2015, projet d’un musée historique etc…), je développe avec de nombreux partenaires en parallèle à ma réflexion sur l’esthétique, l’art, son expérience et ses publics – une nouvelle dimension touchant à l’approche patrimoniale de la chanson : ses enjeux méthodologiques, théoriques, culturels et politiques. Toujours à la suite de cette publication et depuis Juillet 2015 j’ai été sollicitée pour participer               (communications, ateliers, publications) au programme ANR ECHO de l’UMR THALIM -CNRS qui, sous la direction scientifique de Marie-Madeleine Mervant-Roux, est chargé d’étudier les archives sonores, la langue parlée et chantée dans le théâtre contemporain (1950-1990). C’est donc désormais dans le cadre de l’INHA (Institut National de l’Histoire de l’Art) que se poursuivent   également mes recherches sur la chanson, le chant, le chanté, sur un mode résolument interdisciplinaire,

Joëlle DENIOT Vers une autre sociologie de l'art photo jr 2012 
 
Le lien organique à une réalité sociale opaque toujours à découvrir ne se construit pas dans un méthodologisme a priori mais dans le pas-à-pas ininterrompu d'une réflexivité singulière au fil de l'observation.

 

Activité scientifique 

 

1. Présentation des thématiques de recherche

 

J’entrai dans la recherche en sciences sociales par le chemin d’une véritable monographie d’entreprise dont je ne trouvais alors que très peu d’exemples déjà réalisés dans la sociologie française des années 80. Il n’y en eut pas beaucoup d’autres par la suite…

 

Ce fut l’expérience de groupes ouvriers réels en situations hétérogènes de travail, en identifications inégales par rapport aux conflits, aux organisations syndicales en place, par rapport à l’épopée combative et à cette mémoire sublimée du lieu et de ses collectifs. Il est vrai que cet établissement intégrant unité de production et unité d’habitation, était une exception notable dans l’industrialisation de l’Ouest français. Cette singularité régionale de cité ouvrière, densifiant les contrôles patronaux, mais aussi les sociabilités et les solidarités réactives en constitua donc le mythe fondateur, perpétuant au-dedans et au dehors, cette image d’un ethos de classe sans faille avec laquelle chacun devait plus ou moins s’arranger et cela à l’heure même de mon enquête tandis que disparaissaient les dernières maisons en bois de l’enclos des Batignolles, nom historique et perpétué du site industriel nantais et ce malgré les nouvelles appellations des nouveaux repreneurs. …

J’étais confrontée à la nécessité d’une formalisation inductive pour saisir cette différenciation multiforme, m’éloignant de l’emprise des modèles rationnellement étanches, je l’ai mené sur six années de la maîtrise à la thèse jusqu’à la rédaction d’articles et d’un livre, Usine et coopération ouvrière, Anthropos, 1983. Je fus plus tard sollicitée pour un ouvrage consacrée à la mémoire batignollaise et il y a deux ans pour un film à destination pédagogique.

Le décor ouvrier, c’est ainsi que ma thèse d’État fut intitulée dans la programmation du LERSCO. Tout de l’ouvrier : l’en soi, le pour soi et … le chez soi (formule de Bachelard) devait être capté sous l’optique du rapport de classe (question de génération, d’époque et d’affiliation au laboratoire nantais). Mais une question me taraudait : par quel miracle l’ouvrier, sorti de sa situation usinière, restait-il un ouvrier ?  Pourquoi une fois quitté son « bleu de travail », n’allait-il pas comme toute personne, partiellement du moins, s’évader de cette contrainte d’appartenance et de rôle pour devenir père, frère, amant, promeneur… autrement dit un sujet multiple à facettes a priori indéterminées. Ce qui était posé ce n’était plus l’éventualité d’une chaîne causale linéaire entre l’empreinte usinière et le décor domestique de stylisation nécessairement ouvrière mais au mieux la superposition de strates de déterminations à temporalités et niveaux décalés où se jouaient des cultures de couple (mariant ouvriers et employées), des cultures d’enracinement (plutôt rattachées à celles des ruraux de l’ouest), des mimétismes de vicinalité (à base sociale hétérogène), des souvenirs de lignée, des signes d’idéaux de soi dont l’enveloppe matérielle de l’appartement, de la maison allait tacitement permettre de suivre le tracé.

Dans l’ultime chantier sur les parlers ouvriers, gagnée par la conviction grandissante qu’on ne pouvait avec ce type de sujet, procéder par découpage d’indexation sociale a priori, je me tournai vers une nouvelle thématique, ne gardant que le fil de la parole puis vers un autre déroulé de la parole signifiante où la voix est au centre de l’écoute, à savoir vers le chant et plus précisément encore, vers ce chant commun qu’est la chanson.

Depuis dix-huit ans désormais, sur un corpus de chansons dites réalistes dont il s’agit, au-delà de l’étiquetage, de rechercher l’histoire, la genèse dans les formes de l’expression populaire afin d’en envisager d’éventuelles filiations contemporaines, je me concentre sur la compréhension de certaines grandes voix féminines de la scène française. Voix de femmes, pourquoi ? Parce que ces dernières nous mettent sur la longue durée, au cœur de l’Eros fascinant de la présence vocale. Parce qu’elles furent les premières dans l’histoire scénique de la chanson à l’amplifier émotionnellement d’une intense dramaturgie interprétative, vocale et visuelle. C’est cette lignée d’une esthétique du destin, de l’amour et des larmes s’adressant à tout un peuple que je me suis employée à suivre via la théâtralité et l’authenticité de ces chants qui nous parle de culture du sentiment, de civilisation des émois, de tensions historiquement variables entre retenue et effusion, de société, de socialité jusque dans ces voisements de la mélodie, des mots et du geste. C’est ainsi qu’après avoir travaillé sur dix ans environ sur des figures emblématiques comme celles d’Yvette Guilbert, de Fréhel, de Berthe Sylva, de Damia, d’Yvonne George, de Lys Gauty, de Marianne Oswald… je me suis dans mon dernier ouvrage concentrée sur celle dont le mythe reste, chose inouïe, encore passionnément vivant dans ce début de siècle, à savoir

 

Edith Piaf.

Le cœur de l’ouvrage est consacré à l’avènement de son iconicité. Cette étude conjuguée du visage, des postures, des chorégraphies, du corps, de l’espace de cette voix chantée prend pour appui empirique un tissage de matériaux sonores et iconiques : affiches, photographies, scénographies d’expositions, extraits audio-visuels de concerts et de chansons. Car l’image et les modes variées de sa saisie constituent depuis de longues années (déjà depuis mes travaux consacrés à l’espace privé des familles ouvrières) un axe de réflexion méthodologique et épistémologique privilégié. Il s’agit de s’attacher à penser le matériau social à travers les différentes médiations de sa représentation. Ma dernière recherche se donne d’ailleurs la gageure de saisir les combinaisons représentatives, imaginatives et sensorielles circulant entre symbolismes vocaux et symbolismes visuels.

Ce travail fait et la confrontation menée durant toute l’aventure de cette recherche face aux différentes figures de l’indicible : Comment dire la voix ? Comment dire le visage ? Comment dire le geste ? Je ne sais si je suis parvenue à poser quelques balises sur les chemins d’indépassables secrets. Je sais seulement que cette traversée de l’écoute et de l’image de la voix des chansons m’a conduite vers des expérimentations inédites de saisie de l’objet à traiter, vers une expérience phénoménologique de la réception qui chahute le tabou de l’objectivation, vers la réitération ethnologique de cette réflexivité empathique sujet/objet comme partie prenante du savoir se constituant, vers la revendication délibérée d’une écriture nourrie du savoir des lettres et des humanités …en bref, vers la nécessité hétérodoxe d’une autre sociologie de l’art qui m’a aussi amenée à travailler en étroite collaboration avec une plasticienne, puis tout récemment avec des spécialistes en sciences humaines de l’esthétique et de l’histoire théâtrale.

Autre sociologie  que je consentirai volontiers à  nommer sémiologie, au sens de Ferdinand de Saussure qui subsumait sous cette notion -vision l’étude de la vie des signes dans la vie sociale en accordant d’ailleurs aux gestes et aux rituels quotidiens, une place essentielle dans ce champ de savoir imaginé. Plus précisément, je la désigne par un nouveau syntagme, comme

           Anthropographie esthétique appliquée.

 

 C’est dans cette optique que se situe mon travail publié dans Eros et liberté aux Editions Le Manuscrit en Juillet 2014. Mon chantier suivant a consisté à approfondir et théoriquement et sur la base de mes enquêtes la relation complexe existant entre Esthétique et Art, cette publication qui s’intitule Le sentiment esthétique est en cours de publication. Actuellement en lien avec le programme ECHO je travaille sur les « Songs » du théâtre brechtien d’abord parvenus au public français via la voix de Germaine Montero dans le rôle-titre de Mère Courage et dans la mise en scène de Jean Vilar.

 

 

Cinq publications jugées les plus significatives parmi celles citées ultérieurement

 

 

2       Cinq publications jugées les plus significatives parmi celles citées en annexe

 

J. Deniot, Usine et coopération ouvrière, Métiers syndicalisation conflits aux Batignolles. Anthropos 1983, 320 pages. En toute usine la division du travail est coopération socialisant des échanges ouvriers qui retournés et réappropriés via les camaraderies, les mobilisations, l’associativité produisent un collectif vivant ici singularisé par une histoire communiste.

 

- J Deniot, Ethnologie du décor en milieu ouvrier, Le bel ordinaire. L’Harmattan, Logiques sociales 1996, 335 pages. Dans cette ethnologie du présent, d’une enquêtrice en terrain proche, l’iconographie fait corps avec le texte pour décoder des usages culturels, des modèles esthétiques et moraux, des règles des arts de vivre à l’égard du groupe ou en son sein. La vie privée ouvrière, ce tabou de l’idéologie, est esthétiquement peuplée.

 

-J. Deniot, François-Xavier Vrait, Dire la voix. Approche transversale des phénomènes vocaux. L’Harmattan. 2000, direction d’ouvrage collectif 330 pages, (dont 62 pages de J Deniot). Le livre approche transversalement cette part obscure du langage, source de pure jouissance, toujours prise dans des jeux et enjeux symboliques, via les pratiques traditionnelles de l’oralité, les formes d’élaboration psychiques liées à la vocalité, et ce que les cultures du chant cristallisent d’imaginaires sociaux et intimes.

 

 

-J. Deniot et A Pessin,  Les peuples de l’art. 2 Tomes, 720 pages, Direction d’ouvrage, dont 40 de J Deniot (préface et article) L’Harmattan, Logiques sociales. Sociologie des arts. Les contributions réunies explorent les relations complexes entre l’art et le peuple en six thématiques, - Le peuple et les figures du peuple tel que l’art les a transposées, les esthétiques populaires, art brut, arts mineurs, les interprètes artistiques du peuple, les publics populaires visés par le marketing culturel, etc…

 

-J. Deniot, Edith Piaf, la voix, le geste l’icône, esquisse anthropologique. 397 pages. Edition Lelivredart. Paris Septembre 2012. Après plus de dix ans d’études consacrées à la chanson l’auteur aborde les questions de la performance chantée et d’abord le personnage et la personne d’Edith Piaf, à l’avènement de son iconicité. Il s’agit de saisir les langages scéniques (systèmes symboliques verbaux et non verbaux) véhiculés par les prestations de l’artiste, d’aller au plus près de la grammaire de ces gestes vocaux, à prendre comme outils de lecture sensible d’une culture des affects, d’une modélisation des sentiments, d’une manière de signifier l’indicible ... à un moment donné de l’histoire sociétale.

 

Une voix

 

Lisez l'article de J A Deniot

dans le catalogue

de

l'Exposition su Centenaire de la naissance de

 PIAF

 

Joëlle Deniot in Joël Huthwohl Piaf BNF 2015

 

Édith Piaf Catalogue BNF 2015

à l'occasion du Centenaire de sa naissance

 

par la

 

Bibliothèque Nationale de France

 François Mitterrand

 

13 avril 23 août 2015)

 

et dans ce site, son envol et sa chute

(cliquer sur Une voix)

 

 

 

 

 

Encadrement et animation recherche :

 

·        Direction, animation laboratoires et équipes de recherche

 

 

·       1983 à 1994 : Membre du LERSCO (Laboratoire d’études et de recherches sur la classe ouvrière) dirigé par Michel Verret, puis Christian Baudelot

 

·       1994-1995 : Direction scientifique de la transition LERSCO-LESTAMP

·          

·       1995 à 2004 : Conceptrice puis Directrice du LESTAMP (Laboratoire d’études sur les transformations et acculturations des milieux populaires- équipe d’accueil –département de sociologie -université de Nantes). Organisation  de 5 Colloques internationaux durant cette période.

·           

·       1998 à 2006 : Membre du GDR OPUS CNRS (Le LESTAMP étant l‘une des équipes fondatrices), responsable de son Unité nantaise.

 

·       2005 : Intégration à l’équipe d’accueil du CEFRESS, Université de Picardie-Jules Verne, co-animation de l’axe les quotidiens de l’Art, avec Dominique Cochart-Coste.

·           

·       Janvier 2008 -2012 ; Membre du Conseil de laboratoire de l’EA 4287 Habiter-PIPS (processus identitaires et processus sociaux), Université de Picardie-Jules Verne, codirection de l’axe III, approches sociologiques, (Arts Cultures et Sociétés), de cette équipe pluridisciplinaire dirigée par Olivier Lazzarotti, Professeur des Universités.

·           

·         Depuis Janvier 2013 : Affiliation au laboratoire C3S de l’Université de Franche Comté dirigé par le professeur Gilles Ferréol avec intégration à la rentrée universitaire 2013-2014 de trois doctorants (désormais docteurs) inscrits sous ma direction.

 

·       Organisation colloques, conférences, journées d’étude

 

·       1985 Conférence invitée à l’Université Laval à Montréal, Le bricolage.

 

·       1986 Conférence invitée à l’Université Laval à Montréal, Le décor.

 

·       1992 Comité d’organisation et comité scientifique et édition (L’Harmattan 1995 2 Tomes), du colloque international du LERSCO CNRS, Crises et métamorphoses ouvrières. 80 contributions)

 

·       1997 : Organisation à Nantes en tant que  directrice du LESTAMP du colloque  international sur la « Chanson réaliste » 15 conférences.

·          

·           1998 Conférence invitée à l’Université Laval à Montréal, La chanson réaliste comme art contemporain populaire.

 

·       2000 : Organisation à Nantes en tant que Directrice du LESTAMP du Colloque International et interdisciplinaire « Nommer l'amour » à l'Université de Nantes. 45 conférences

 

·       2000 : Conférence à Nantes dans le cadre des rencontres Floresca Guépin, le 11 Avril 2000 sur le thème  Le Langage et la voix.

·       2001 : Organisation à Nantes en tant que directrice du LESTAMP des journées d'études des 27 et  28 Mars «  Acculturations et Milieux populaires » - 16 participants.

·       2001 : Conférence sur le livre Dire la voix à l'université d'Angers, invitation de l’Association Himeiros

·           

·       2001 : Conférence à Nantes Chanter le destin des femmes dans le cadre du séminaire du LESTAMP « Femmes et sociétés »

           

·       2002 : Table ronde organisée par le LESTAMP autour de la publication du livre Femmes, identités plurielles, à l’Espace Simone de Beauvoir à Nantes.

·           

·       2002 : Co-organisation avec le CEFRESS de l'université d'Amiens d'un séminaire sur "la sociologie de l'Art contemporain" et ce, dans le cadre du GDR Opus Cnrs.   

·           

·       2002 : Organisation à Nantes du colloque international Lestamp - Opus Cnrs sur le thème  Les Peuples de l’art. 50 contributions

·       2003 : Co- organisation à Nantes avec Jacky Réault du colloque -hommage à Claude Leneveu « Une vie, une ville et le monde », 19 contributions.

·           

·       2003 : Conférence invitée à  « The french Songs » à l’Université de Manchester sous la direction de David Looseley et Barbara Lebrun, intitulée En bordure de voix, corps et imaginaire dans la chanson réaliste

·       2004 : co-organisation à Nantes avec Jacky Réault et Bruno Lefebvre, dans le cadre du Lestamp EA Université de Nantes, du colloque interdisciplinaire et international sur « Les sociétés de la mondialisation » 70 participants, 20 nations représentées.

 

·       2005 : Conférence à Nantes dans le cadre de la semaine de la photographie nantaise, intitulée la photographie, une sociologie off ?

 

·       2005 : Dans le cadre d’un programme de recherche sur « Art et quotidien » initié par Dominique Cochart-Coste et réunissant des chercheurs de Nantes, de l’EA CEFRESS et de l’équipe CNRS du LAMES, – deux  conférences invitées intitulées L’ethnomusicologie de la chanson, et Les chansons, le temps et le quotidien  (de la période 1920- 1960)

 

·       2006 : Initiation et co-organisation à Nantes avec Jacky Réault du premier Eté du Lestamp qui reste un colloque annuel, organisé en ville à l’Espace Jacques Demy à Nantes. D’abord consacré à la jeune recherche de docteurs et doctorants il a regroupé des enseignants-chercheurs d’Amiens, de Rennes II, d’Angers et est devenu national, voire international.

 

·       2006 : 2° Conférence à Nantes dans le cadre de la semaine de la photographie nantaise, intitulée Nature culture auto-organisation, regards croisés de la sociologie et de la biologie.

 

·       2007 : Second Eté du Lestamp, à Nantes sur le thème « Espace, temps et territoires » avec la participation du  Las-Ladec de l’Université de Rennes II, et du CEFRESS. 15 contributions.

 

·       2008 : Organisation de la Journée d’étude « Etats d’Arts », à Nantes avec la participation inaugurale d’Olivier Lazzarotti, directeur du laboratoire Habiter-PIPS de l’UPJV.

 

·       2008 : Troisième Eté du Lestamp à Nantes, désormais rattachées à l’EA Habiter-PIPS sur le thème « Chemins de traverse ».

 

·       2008: Conférence invitée, Constructing French Identity/Identities, Association for the Study of modern and Contemporary French, The University of Manchester, intitulée Le corps multiple de l’interprète… ou l’écho de Phèdre.

·       2008 : in colloque fondateur d’Habiter-PIPS de l’Université de Picardie Jules Verne, « Identités entre ineffable et effroyable » modératrice de l’atelier Esthétiques, enracinement, déracinements

 

·       2008 Co-organisation à Amiens, avec Jacky Réault de la Journée d’études « Bilans réflexifs et itinéraires de recherche » de l’axe III- Approches sociologiques de l’EA Habiter-PIPS.

 

2009 : 4° Eté du Lestamp- (2°) EA Habiter-PIPS sur le thème « Eros et société,      vouloir vivre vouloir jouir vouloir mourir vouloir tuer »

 

·       Octobre 2009 : Co-organisation Joëlle Deniot et David Morin-Ulmann d’une journée d’études  (EA Habiter-PIPS, Lestamp-Asso, l’école de Design de Nantes) sur le thème « Sciences sociales, science-fiction. Entre catastrophe et fantastique technique, autour de Jules Verne »

 

•  Juin 2010 : 5° Eté du Lestamp – (3°) Habiter-PIPS à Nantes sur le thème « L’odyssée du sujet,    confrontations évitements, ruses sociologiques »

·       Février 2011 : Colloque international Les banlieues ou la périphérie en tant que laboratoire de l’emprise de la norme, organisé par l’association-Lestamp et le collectif pour le sens de autres, Mairie de Paris. 

·       Juin 2011 : 6° Eté du Lestamp – (4°) Habiter-PIPS à Nantes, Sciences sociales et humanités. Quel déni, quelles dettes ? 17 participants.

 

·       Mars 2012 : Journée d’étude à Nantes de libre déminage du prochain Eté du Lestamp et notamment du thème si controversé du genre.

 

·       Juin 2012 : 7° Eté du Lestamp à Nantes. Des Femmes  Des Hommes, Inerties et métamorphoses anthropologiques 

·           

·       Septembre 2012 : Conférence- exposition à la Galerie Delta (Paris) autour du livre Edith Piaf, la voix, le geste, l’icône en compagnie du critique d’art, spécialiste de l’art brut, Laurent Danchin du musée La halle st Pierre (Paris)

·           

·       Novembre 2012 : Conférence sur le réalisme dans l’art et dans la chanson au lycée de la Perverie à Nantes

 

·       Mars 2012 : Exposition du 4 au 10 Mars à la galerie de l’atelier-expo (Nantes). Conférence autour du livre Edith Piaf, la voix, le geste, l’icône, esquisse anthropologique le 8 Mars

·          

·       Avril 2013 : Journée d’étude à Nantes de préparation du prochain Eté du Lestamp consacré au thème controversé entre Durkheim, Freud, Devereux, Canguilhem etc…de la Normalité

 

·       Juin 2013 : 8° Eté du Lestamp à Nantes La Normalité

·          

·       Novembre 2013 : Conférence invitée dans le cadre des chercheurs à la BU SHLS de L’université de Nantes sur une présentation de l’ouvrage Edith Piaf, la voix, le geste, l’icône ; conférence filmée disponible sur le webtv-univ-nantes.fr

 

·       Janvier 2014 : Séminaire sur « l’anthropologie de la voix » à l’institut de musicothérapie, rattachée à l’UFR de médecine de l’Université de Nantes

 

·       Février 2014 : Conférence invitée au Centre de la chanson (Paris) cofondé par des professionnels du spectacle et des chercheurs, notamment le sociologue Christian Marcadet (CNRS) : sur présentation et débat à partir de l’ouvrage Edith Piaf, la voix, le geste, l’icône, éditions Lelivredart – Paris

 

·       Mars 2014 : Conférence invitée par Bloomoon (Pôle management de l’innovation, Paris) sur le thème des fonctions sociales de l’écriture

·           

·       Mai 2014 : Organisation d’une Journée d’études interdisciplinaire, dans le cadre du Lestamp autour du thème –Identité sexuée, Identité sexuelle, avec comme principale intervenante Véronique Hervouët, psychanalyste. Il s’agira donc d’un débat interdisciplinaire sur ces questions.

·           

·       Octobre 2014 : Conférence invitée par l’Université du Temps libre de Saint-Brieuc sur le thème « La chanson, l’interprétation et la voix »

•    Novembre 2014 : Conférence invitée à Paris, au CIPA (collège international de psychanalyse et d’anthropologie) à la journée d’études  « A corps et désaccords » sur le thème : controverses à propos du genre.

•    Juillet 2015 : Conférence invitée à l’INHA dans le cadre ECHO-THALIM CNRS sur le thème «  le théâtre de la chanson »

 

·       Septembre 2015 : 9° Eté du Lestamp sur le thème : Et Dieu … Sociologie d’une transcendance.

___________________________________________________________

Rayonnement : échanges internationaux (participation à un réseau de recherche, invitations dans des universités étrangères…), expertise (organismes nationaux ou internationaux), responsabilités éditoriales, participation jury de thèse et de HDR, diffusion du savoir, responsabilités et activités au sein des sociétés savantes :

 

  1. Rayonnement :

 

-Les échanges internationaux et les invitations par universités étrangères ont été mentionnés plus haut ainsi que l’appartenance à des réseaux de recherche nationaux et internationaux et que la direction de collection des Cahiers du Lestamp.

 

-Membre du Comité de rédaction de la Revue Chemins de formation (Sciences de l’éducation Université de Nantes).

 

-Membre du comité scientifique de la collection Topos des éditions Le Manuscrit. Evaluations épisodiques d’articles pour la revue interdisciplinaire, Volume sur les musiques populaires.

 

-Engagements et responsabilités au CNU 19 et à l’AERES développées plus loin.

 

-Participation à une vingtaine de jurys de thèse et notamment aux Universités, outre Nantes, de Amiens, Besançon (2 HDR récentes), Brest, Evry, Montpellier, Paris Sorbonne, Rennes, Tours…

 

-Diffusion de cours dans le site www.master-cultures.info notamment à l’intention des étudiants du Master EPIC.

 

 

-Fondation et direction depuis juillet 2004 du Lestamp-Association, société savante ouverte à la jeune recherche, docteurs et doctorants, dont l’audience ne se limite pas à mes propres (ex) directions, mais réunit des jeunes docteurs de l’EHESS Paris, de Paris III, de l’Université de Besançon, 8 Colloques annuels  depuis 2007.

 

 

- Critique de l’ouvrage Édith Piaf, la voix, le geste, l’icône par Eric de Bellefroid dans le quotidien la libre Belgique « La rémanence hantée de la môme ». 7 janvier 2013

 

- 6 Mars 2013 : Présentation de l’ouvrage Édith Piaf, la voix, le geste, l’icône et de l’exposition à la galerie « Atelier- expo » dans le journal Ouest-France

 

- 12 mars- 13 Avril  2013 : Participation à l’exposition de l’artiste contemporaine Dominique Torrente, intitulée "la mémoire vive, le bel ordinaire" à la médiathèque de Saint Etienne, dans le cadre de Culture Contemporaine à la Ricamarie, en raison de mon ouvrage sur l’ethnologie du décor en milieu ouvrier (L’Harmattan, logiques sociales, 1996).  

-Septembre 2013 http://www.firstpost.com/topic/person/edith-piaf-joelle-deniot-edith-piaf-la-voix-le-geste-licone-video- sur une New indienne de langue anglaise

- 2013 : Sollicitation pour participer à la fondation d’une Maison d’histoire de la chanson avec notamment l’historien Martin Pénet et le sociologue Christian Marcadet, premier colloque en Janvier 2015, 2° colloque en Juin 2015.

- Sollicitation par la direction des Arts et du spectacle de la BNF (Juin 2014) pour l’exposition (Avril- Août 2015) en hommage au centenaire d’Edith Piaf en vue d’un article destiné au  catalogue de l’exposition PIAF sous la direction de Joël Huthwohl et Bertrand Bonnieux, Éditions de la BnF

 

-Sollicitation en 2014 et 2015 pour le jury du 7° prix des Lyriades de la langue Française organisé par Françoise Argod-Dutard (PR université d’Angers) : concours autour des mémoires de M2 réunissant plusieurs universités de  l’Ouest.

- Recension de l’ouvrage Édith Piaf, la voix, le geste, l’icône par Isabelle Marc ( Complutense University of Madrid, French studies department) dans la revue Volume ! spécialisée dans l’étude pluridisciplinaire des musiques populaires, in N° de Décembre 2015 intitulé Avec ma gueule de métèque.

- 17 Février et 24 Mars 2016, Participation au documentaire TV (Chaîne Histoire) consacré à la chanson réaliste, intitulé  Elles chantaient dans l’entre-deux-guerres, réalisé par Dominique Eloudy.     

:

  1.  Autres : Choix de communications 2004-2015

 

2004 : in colloque « les sociétés de la mondialisation » - Communication intitulée A so small world : Inter-dit sociologique et mondialisation

 

 

2005: in colloque international, organisé à Rome par IASPM, Communication programmée dans l'Atelier  « Voice and meaning » sous l'intitulé When you press me in your arms, the Life of the gesture. J D n'ayant pu être présente lors des travaux, sa communication a été publiée en français dans Espaces- Temps et Territoires, sous le titre, Images pour une voix. Le langage scénique d'Edith Piaf.

 

2007 : in colloque interdisciplinaire organisé à Louvain-La-neuve au sein du département de musicologie. La musique populaire. Une exception francophone ?  Communication intitulée La chanson française entre nostalgie et odyssée

 

2007 : in colloque de Flixecourt « Friches industrielles et mémoires, Du paternalisme aux réhabilitations » EA de l’Université Jules Verne de Picardie, Communication intitulée Les ouvriers des chansons de la Loire à la mer

 

2007 : communication intitulée Image pour une voix, le langage scénique d’Edith Piaf,  à Nantes l’Eté du Lestamp 2 « Espace, temps et territoires » avec la participation du  Las-Ladec de l’Université de Rennes II, et du CEFRESS

 

2008 : Communication intitulée La voix, l’écart in l’Eté du lestamp3, Nantes journées désormais rattachées à l’EA Habiter-PIPS de l’UPJV, sur le thème « Chemins de traverse »

 

2008: in Annual Conference, Constructing French Identity/Identities, Association for the Study of modern and Contemporary French, The University of Manchester. Communication intitulée Le corps multiple de l’interprète… ou l’écho de Phèdre.

 

2008 : in Journée d’études « Bilans réflexifs et itinéraires de recherche » de l’axe III- Approches sociologiques de l’EA Habiter-PIPS, Communication intitulée Variations anthropologiques

 

Juin 2009 : Communication, Le rêve noir : Hantise corps corpus, à Nantes l’Eté du lestamp- EA Habiter-PIPS sur le thème « Eros et société »

 

Juin 2010 : Communication, Le visage et sa légende pour une anthropologie imagée du sujet, à Nantes l’Eté du lestamp- EA Habiter-PIPS sur le thème « L’odyssée du sujet ».

 

Décembre 2010, communication Dérivées anthropologiques autour du portrait de Camille Transsexualité et vocalité. , à la Journée de musicothérapie de Nantes, Regards croisés sur la clinique.

 

Juin 2011 : Communication Du sentiment esthétique entre poèmes de l’humain et silences de la raison  à Nantes l’Eté du lestamp- EA Habiter-PIPS sur le thème « Sciences sociales et Humanités »

 

Juin 2012 : Communication Paroles d’hommes, voix de femmes …L’écriture sexuée des chants et chansons à Nantes l’Eté du lestamp- EA Habiter-PIPS sur le thème « Des hommes, des femmes, inerties et métamorphoses anthropologiques »

 

Mars 2013 : Communication La voix, seule, l’habitait …Édith Piaf, au péril de l’art colloque à L’Université de Franche Comté, organisé par le laboratoire C3S.

 

Mars 2014 Communication Ma douleur, donne-moi la main, viens par iciEntre savoir et non savoir, des émotions en quête d’un langage colloque à L’UFC, organisé par le laboratoire C3S.

 

Avril 2014  Communications dans le cadre des Lyriades, 7° Rencontres des Journées de la langue Française : 1° : Le Swing dans la chanson française : histoire et dynamique d’un tissage fécond dans la thématique « Métissages et chansons françaises »

2° : Camille, Rose, l. et La Jeanne : une nouvelle veine féminine d’auteurs, compositeurs, interprètes pour la thématique « De la chanson des troubadours à la chanson d’aujourd’hui ».

 

Mai 2014 Communication Je suis seule, ce soirUn sujet qui se chante à L’Université d’Aix Marseille dans le cadre du colloque intitulé « L’intime et le collectif dans la chanson des XXe et XXIe siècles »

 

Mars 2015 Communication Oublier Vilar : esthétique et communication colloque à L’UFC, organisé par le laboratoire C3S

 

Septembre 2015 Communication Le visage, la Sainte Face, le portrait, 8° Eté du LESTAMP à Nantes sur le thème Et Dieu … Sociologie d’une transcendance.

 

Janvier 2016 Communication Théâtre pour une voix multiple : Germaine Montero à la journée d’études du groupe ECHO SUR chant, chanson, chanté à l’INHA.

 

 

Joëlle-Andrée Deniot Vers une nouvelle anthropologie de l'art photo jr 2012 Joëlle Deniot 2004-2012...

Conception et direction du Master EPIC de l'Université de Nantes

Expertise des Productions et Institutions de la Culture

-Habilité  et réhabilité AA

 

 

Activités pédagogiques :

 

  1. Présentation de l’activité d’enseignement :

 

Sur le temps long, j’ai introduit dans cette unité d’enseignement d’abord focalisée sur les conditions d’existence, formes de vie et sur la politique, les strates anthropologiques des systèmes culturels et de la langue et finalement d’une socio-sémiologie. J’ai également initié en lien avec mes recherches sur les cultures populaires un cours de L3 sur la sociologie de l’esthétique. Dans l’ordre méthodologique je me suis spécialisée sur l’observation directe, la collecte et l’interprétation de la voix parlée, la photographie et plus généralement l’image comme outil à la fois d’investigation et d’exposition. J’ai assuré aux niveaux L1 et L2 actuels toutes les formations théoriques et méthodologiques, notamment méthodologies de l’interview.

                                

Pour mémoire et en me bornant principalement à ce qui perdure dans mes fonctions de professeur des Universités,

 

- J’ai formé à l’interview à l’observation directe et à l’entretien des générations d’étudiants d’actuels L1 L2, voire des enseignants à qui j’ai fini par passer la main.

- J’ai créé et assuré  des TD d’Ethnologie de la chanson jusqu’en 2007-2008 niveau L3

- je donne un cours magistral de Sociologie du langage pour l’ensemble des étudiants de L3 de l’UFR

 

A l’autre extrémité, j’ai assuré jusqu’en 2004 des séminaires de formation au DEA, devenu M2 recherche, jusqu’à ce que en fin de cette période j’initie et organise la mise en place d’un nouveau diplôme (M1 et M2 professionnel) intitulé Expertise des professions et institutions de la culture depuis la rentrée 2004. Il s’agissait pour moi sinon d’une mutation, d’un élargissement de la carrière d’enseignement au contact des professionnels de la culture,  sinon des seules industries culturelles et créatives. J’avais déjà pratiqué des enseignements professionnalisés lors de la création d’une maîtrise appliquée de sociologie du travail, mais le contact avec un grand nombre d’acteurs culturels notamment dans les dizaines de soutenance de mémoire qui se continuent, a singulièrement infléchi mon propre travail en tenant fermement ses deux extrémités, l’enseignement fondamental et la professionnalisation intégrée à un milieu.  Je suis la directrice du master EPIC depuis sa création. Cette spécialité de la formation est intégrée à l’UFR de sociologie et coordonnée à l’ensemble pluridisciplinaire d’un master intitulé Médiations, Culture et Société. Elle fut reconduite dans de bonnes conditions d’évaluation (A, A+) lors des deux dernières habilitations quadriennales. Cette formation prend acte du fait que le secteur de la culture, sous l’impulsion de l’Etat et celle de l’économie, tend à se professionnaliser et à ouvrir ainsi de nouveaux débouchés pour les étudiants de sociologie se spécialisant en ces domaines d’enquêtes et de thématiques.

 

Elle propose une formation orientée sur la sociologie de la culture, des produits et des œuvres artistiques, selon des problématiques plurielles allant de l’anthropologie à l’économie et cela dans une perspective comparative internationale. Cette formation prend en compte l’ampleur de l’offre culturelle de la ville de Nantes, mais elle accueille des candidats de toute la France voire d’extrême-Orient (Chine, Corée) ; elle prend en compte des besoins concrets identifiés au plan local, régional, national : demandes des collectivités locales et territoriales, demande des institutions, du secteur associatif, des entreprises à vocation culturelle, en matière d’études et d’expertises leur permettant de mieux analyser, orienter leur pratiques et de raisonner leurs objectifs.

 

Les objectifs professionnels visés exigent une formation à niveau bac + 5. Ils impliquent aussi une participation de professionnels à la formation, au niveau de conférences, séminaires et de suivi de stages. Les promotions de M1 varient entre 40 et 50 étudiants. Les promotions de M2 limitées à 25 étudiants oscillent entre 22 et 27 étudiants avec une sélection opérée sur 75 dossiers environ.

 

Selon une enquête du SUIO les étudiants diplômés du master EPIC (ces résultats les plus récents datent toutefois de 2012) trouvent un emploi pour 75% d’entre eux dans leur domaine de formation ; cette enquête est réalisée sur les 24 mois suivant l’habilitation du M2.

 

  1. Présentation synthétique des enseignements :

Licence 3 Cours magistral semestriel (24 H) de sociologie du langage abordant les problématiques de l’anthropologie de l’oral et de l’écrit, de la linguistique structurale, de socio- et de l’ethno linguistique

 

Master 1 professionnel EPIC : Création d’un Cours magistral destiné à l’ensemble des étudiants du master Médiations, Culture et Société in UE commune aux UFR sociologie, histoire, langues 

 

Socio-anthropologie de la culture  (24 H)

 

Parler de culture en sciences sociales, c’est définir des dynamiques d’identification se présentant sous des modes pratiques, revendicatifs à de échelles plus ou moins institutionnalisées. Ce cours aborde en premier lieu les approches Anthropologiques saisissant la culture au sens radical, comme fait d’humanisation civilisant les échanges sociétaux et interpersonnels à travers l’expérience du symbolique, du mythique, de la loi et de l’Art. A côté de cette Raison anthropologique, à dimension pluridisciplinaire, ethnologues et sociologues vont réfléchir et enquêter sur « La culture au pluriel ». En un second temps ce cours examine comment démarches ethnographiques et concepts sociologiques vont analyser des pratiques culturelles se déclinant en termes d’ethnies, de peuples, de nations, de classes, de générations, de genre… aux frontières plus ou moins perméables. Et dans une approche plus transversale, l’accent sera mis sur deux courants, plus ou moins dissociables, de la connaissance sociologique à savoir, celui dit des sociologies du quotidien et celui lié à l’apport et à la critique des problématiques anglaises et américaines des cultural studies.

 

Master 1 EPIC : Création d’un cours magistral semestriel in UE sociologie

 

Espaces-temps des politiques culturelles en France (24 heures)

 

La France pays singulier, d’une dialectique sans fin d’unification et de diversité court depuis mille ans après une identification « culturelle » et combat aujourd’hui la globalisation en inventant « l’exception ».pour le reste du monde résistant. C’est sur ce temps long révélé par les grandes sédimentations culturelles et civilisationnelles dont son sol est le palimpseste et sa langue le trésor vivant menacé, que se sont inscrites des mobilisations culturelles instituées avant même le siècle de Louis XIV et que continue la courte histoire récente des « politiques culturelles ».

 

Loin de se résoudre à celle d’un Ministère, cette histoire s’ancre dans la refondation révolutionnaire, dans celle de Ligue de l’enseignement de Jean Macé, genèse des Lois Ferry sur l’école, qui se conjuguera à l’ex- mouvement ouvrier dans l’éducation populaire. Elle intègre Jean Vilar à la fondation de De Gaulle et Malraux (1959). Elle interroge sa bureaucratisation en « Etat culturel » gardien d’un art officiel et pourtant encore conservateur patrimonial des précieuses transmissions de l’art universel et de la culture nationale.

 

 

Master 1 EPIC :  Méthodologie de l’enquête et suivi de l’expérience de stage TD (24 heures)

Outre la présentation initiale des objectifs du mémoire issu du stage (6 H), ce cours encadre la présentation orale du bilan de stage et du terrain d’enquête de tous les étudiants de la formation. J’assure pour moitié de l’effectif cette partie  du travail méthodologique.

 

Master 1 EPIC : Création d’un cours magistral semestriel in UE sociologie

Sociologie de l’esthétique et des œuvres (24 heures)

 

Qu’est-ce qu’un objet esthétique ? Qu’est-ce qu’une œuvre ? Un artiste ? Une création ? La beauté de l’œuvre se définit-elle en dehors de sa réception ? Qu’est-ce qu’un art populaire ? Comment ces questions se sont-elles posées historiquement, comment les penser actuellement dans les grandes lignes de leurs déplacements et métamorphoses ? Ce cours abordera de façon critique, les approches différentielles que l’anthropologie et la sociologie apportent à ces questions. Après examen de ces réponses plurielles, nous nous demanderons quels liens sociologie de l’art et sociologie esthétique entretiennent avec l’histoire, la critique et la philosophie de l’art, disciplines frontalières pour envisager la compréhension ces objets.

 

L’ensemble de ces cours inclut outre les étudiants de sociologie, les étudiants français et allemands de l’option « Recherche » du master Médiations, Culture et Société  intitulée Analyse de pratiques culturelles

 

Master 2 EPIC : Création d’un Cours magistral destiné à l’ensemble des étudiants du master Médiations, Culture et Société in UE commune aux UFR sociologie, histoire, langues 

 

 Sémiologies et sciences sociales

Après avoir souligné la centralité de la question du langage dans l’approche des faits sociaux et la centralité des marqueurs linguistiques dans la pratique des métiers de la culture, le cours s’orientera sur des questions globales de sémiologie où il sera question et de langue (système audio-phonatoire) au sens strict et d’autres registres du signe, l’image en particulier, dont toutes les structures de médiations culturelles sont fortement consommatrices et productrices. Sociolinguistiques du signe, anthropologie du symbole, problématiques de l’image et problématiques de l’argumentation constituent les quatre axes fondamentaux de ce cours.

 

Outre le temps du cours assuré en face à face, une partie de cet enseignement est  dispensée à distance sur le site WWW.master-culture.info

 

Ces activités d’enseignements comprennent des directions de mémoire (plus d’une quinzaine par an y compris M1 et M2 essentiellement de masters professionnels, et seulement entre un et deux M2 recherche hors parcours EPIC). 

 

 

A ces activités d’enseignement s’ajoutent depuis 2004, des interventions ponctuelles sur les pratiques vocales, au sein de la formation permanente, dans le cadre du diplôme dirigé par François-Xavier Vrait consacré à l’Art-Thérapie. Je participe aux jurys de sélection des candidats et de validation des diplômes.

 

  1. Direction et animation de formations, dont partenariats internationaux :

 

Elles correspondent pour l’heure à mon travail de rencontres des partenaires culturels des collectivités territoriales, des associations liées au secteur artistique du spectacle vivant, à l’organisation de festivals, d’événementiels et ce dans le souci de constituer une pépinière de stages possibles et d’intervenants professionnels dans le cadre de la spécialité EPIC du master médiation, expertise et valorisation culturelles. La spécialité APC recherche de ce master qui fut en première habilitation crée et coordonnée par Patrice Neau, PR d’allemand au centre international des langues et moi-même, s’est réalisée en coordination avec l’Université de Düsseldorf qui assurait le niveau M2 du diplôme. Dans le cadre de ce master désormais tri-national c’est l’Université de Nantes qui forme les étudiants du M2.

 

-Mon Engagement dans les activités culturelles de l’Université en particulier avec les responsables et les artistes du TU intervenant dans les cours du master Expertise et institutions des professions de la culture soutiennent le rayonnement de cette formation; cet engagement initié depuis trois ans s’est installé de façon plus efficace et plus diversifiée depuis l’année 2013-2014 avec le directeur du TU, les responsables de l’accueil des publics et la compagnie théâtrale «la réciproque ». Outre la participation des étudiants à l’analyse de la production théâtrale et la mise en place de thématique de lecture, cette collaboration entre comédiens, étudiants du master et chercheurs a abouti à deux co-présentations du thème Nature/culture à partir du texte de Desmond Morris sur Le Singe nu puis du thème de l’Utopie à partir des textes de Thomas More, Edgar Morin, Le Corbusier …  

 

  1. Rayonnement et activités internationales :

 

La spécialité de ce master accueille des étudiants de sociologie et d’autres disciplines connexes venus de plusieurs universités du territoire français, de plusieurs universités européennes et de quelques-unes au-delà (Brésil, Argentine, Chine). Les stages effectués par les étudiants dépassent largement les frontières hexagonales, souvent par le biais mondial des Alliances Françaises, mais également via des instituts européens de la culture, voire des unités universitaires chinoises et coréennes. Nantes étant devenue l’une des capitales des politiques culturelles décentralisées, investie dans le secteur des industries culturelles et créatives, cette formation se trouve intégrée au développement d’un tel dispositif.

 

 

Responsabilités Collectives :

 

  1. Présentation générale des responsabilités :

C’est avec le souci des interfaces extérieures que j’organise chaque année depuis 2006 un colloque à la médiathèque de Nantes ; outre le bénéfice d’un décentrage par rapport au strict espace universitaire, cette manifestation scientifique a aussi pour but d’assurer une meilleure visibilité aux doctorants non encore titularisés. Toute mon activité maintenue au sein de l’association du Lestamp doit aussi être lue dans ce double sens.

 

  1. Responsabilités administratives :

 

1991-1993 : Codirection du département de sociologie de Nantes

 

1990- 1998 : Membre des commissions de spécialistes des Universités de Nantes, de Tours, de Brest

 

1998- 2008 : Membre des commissions de spécialistes de Nantes, d’Amiens et de Montpellier

 

Depuis 2013 ; Membre des commissions de spécialistes de Metz,

Pour 2015 : Membre des commissions de spécialistes de Rennes 2 et de l’UFC

 

2001-2006 : Membre du comité scientifique de la revue Chemin de Formation, Université de Nantes, Editions du Petit Véhicule, Nantes

 

2001-2004 : Membre du CA du conseil de L’UFR de sociologie

 

Depuis 2004 : Membre de la commission pédagogique de l’UFR de Sociologie

 

 

Depuis 2004 : Présidente des jurys M1 EPIC

 

Depuis 2005 : Présidente des jurys M1 et M2 EPIC

Depuis  2008 : Membre nommé du conseil scientifique de l’UFR de sociologie de Nantes

Depuis 2014 : Membre du conseil de perfectionnement pédagogique

 

Responsabilités dans les projets et la vie collective de l’établissement :

 

-Participation depuis 2009 aux journées EPIC organisées pour valoriser les travaux des étudiants auprès des partenaires culturels nantais et mettre en place  une coopération renforcée via leurs interventions et les débats. Ces journées sont ouvertes à tout public étudiant, enseignant, documentaliste, formateurs associés aux thématiques de la culture et des politiques culturelles.

 

-Décembre 2013 Participation à l’organisation de la journée-recherche de l’ensemble du master médiation, expertise et valorisation culturelles dirigé par Emmanuelle Bousquet et Karin Durin. Manifestation organisée au Quartier de la création. Présentation de trois masters des étudiants EPIC.

 

-Février 2014 Lancement d’un programme de recherche interdisciplinaire sur « Patrimoine, mémoire, culture » combinant les apports spécifiques de l’histoire, de la sociologie et des langues.

 

- Intervention dans ce fil lors de la Journée du 26 Mars 2014 organisée par l’université de Nantes au Quartier de la création, sur le thème de la valeur et des enjeux patrimoniaux de la chanson.

 

- Décembre 2014 Participation à l’organisation de la journée-recherche de l’ensemble du master médiation, expertise et valorisation culturelles dirigé par Emmanuelle Bousquet et Karin Durin Présentation de deux masters des étudiants EPIC.

 

  1. Responsabilités  et mandats nationaux, ou régionaux : CNU 19° Section

 

2003- 2007 : 1°Nomination au CNU 19°section

 

2007-2011 : 2°Nomination au CNU 19°Section

 

2009 ; Participation à des expertises AERES (Grenoble)

 

2011 : 3° Nomination au CNU 19°Section dont je démissionne pour des raisons personnelles.

 

 

fusain de Mireille Petit-Choubrac Joëlle-Andrée Deniot

Edith Piaf La voix le geste l'icone: Esquisse anthropologique

41 Dessins originaux de Mireille Petit-Choubrac

Lelivredart septembre 2012

Liste classée des publications : (2015)

 

  • Ouvrages scientifiques individuels et collectifs

 

 

-DENIOT Joëlle-Andrée, Décembre 2017 (à paraître) « Le sentiment esthétique Essai transdisciplinaire » collection Topos, Paris, Editions Le Manuscrit, 230 pages. (Version papier et version e-book)

 

-DENIOT Joëlle-Andrée, MOUCHTOURIS Antigone, REAULT Jacky, Juillet 2014, « Eros et liberté, trois essais de sociologie et d’histoire », collection Topos, Paris, Editions Le Manuscrit, 215 pages, avec corpus iconographique. (Version papier et version e-book)

 

-DENIOT Joëlle-Andrée, Février 2014, « Le genre et l’effroi d’après Judith B. », Lestamp -Editions, 64 Pages

 

-DENIOT Joëlle-Andrée, Septembre 2012, « Edith Piaf, la voix, le geste l’icône. Esquisse anthropologique » Paris Editions Lelivredart, 398 pages, incluant en corpus d’images des encres et gouaches originales de Mireille Petit-Choubrac.

 

-DENIOT Joëlle, 1996, « Le bel ordinaire, ethnologie du décor en milieu ouvrier » Paris, l’Harmattan, 335 pages avec utilisation de relevés photographiques.

 

-DENIOT Joëlle, 1983 « Usine et coopération ouvrière, métiers syndicalisation conflits à l’usine des Batignolles », Paris, Anthropos, 320 pages.

 

-DENIOT Joëlle, 1981, «  Les métiers ouvriers de la métallurgie », cahier de LERSCO N°2, 98 Pages.

  • Ouvrages collectifs

 

-[DO] DENIOT Joëlle, REAULT Jacky (Dir.), avec Léonard Delmaire, Sciences sociales et Humanités entre dette et déni. A paraître Avril 2016, Nantes, Lestamp-Edition, 255 pages

 

-[DO] DENIOT Joëlle, REAULT Jacky (Dir.), avec Léonard Delmaire, L’Odyssée du sujet : confrontations, évitements, ruses sociologiques. Avril 2015, Nantes, Lestamp-Edition, 305 pages.

 

-[DO] DENIOT Joëlle, REAULT Jacky (Dir.), avec Léonard Delmaire, Eros et société. Février 2013, Nantes, Lestamp-Edition, 280 pages.

 

-[DO] DENIOT Joëlle, REAULT Jacky (Dir.), avec Léonard Delmaire, Espaces Temps et territoires. Mai 2010. Nantes, Lestamp-Edition, 260 pages.

 

-[DO] DENIOT Joëlle, REAULT Jacky (Dir.), avec A-S Castelot et M. Giannesini, Des identités aux cultures, Octobre 2008, Nantes Lestamp-Edition, 160 pages

 

- [DO] DENIOT Joëlle, REAULT Jacky (Dir.), The societies of globalization. 2007, Paris, LCA Performance-Editions, Cdrom, 62 chapitres accessibles par index

 

 -[DO] DENIOT Joëlle, PESSIN Alain (Dir.), Les peuples de l’art, Janvier 2006, 2 tomes, Paris, L’harmattan, Logiques sociales, Tome 1, 316 Pages ; tome 2, 404 Pages 

 

-[DO]  DENIOT Joëlle, Libre prétexte, Lestamp-Université de Nantes 2002. 243 pages

 

-[DO] DENIOT Joëlle avec Annie Dussuet, Catherine Dutheil, Dominique Loiseau

Femmes, identités plurielles, 187 Pages, Editions L’Harmattan, Collection travail du social, 2002

 

-[DO] DENIOT Joëlle, Dire la voix, avec François Xavier VRAIT, Dire la voix, approche transversale des phénomènes vocaux. L’ Harmattan 2000.

 

-[DO] DENIOT Joëlle, avec Catherine DUTHEIL, Crises et métamorphoses ouvrières, 2 Tomes L’Harmattan, 1995, 740 pages.

 

  • Sélection d’articles et chapitres d’ouvrages collectifs 1984-2004

 

-[ACLN]  DENIOT Joëlle, Les métiers ouvriers de la métallurgie, in Cahiers du LERSCO-CNRS, 1984

 

-[OS] DENIOT Joëlle, La polyvalence des métiers ouvriers in Patrimoine du monde industriel, 1984

-[ACLN]  DENIOT Joëlle, Le décor textile in Revue d’Ethnologie Française, 1985. Actuellement disponible sur www.cairn.fr

 

-[ACTN] DENIOT Joëlle, Une trame d’objets anodins, in Revue Autrement, « Des frères et des sœurs » 1990 

 

- [ACTN] DENIOT Joëlle, Le pain noir et les roses Pompon, in « Batignolles, mémoires d’usine, mémoires des cités », Editions du C.D.M.O.T, 1991.

 

-[ACLN]  DENIOT Joëlle, Figures intérieures in Cahiers du LERSCO « Images et sociologie », 1992

 

-[OS] DENIOT  Joëlle, Espaces ouvriers : le temps du décor, collection Utinam, L’harmattan, 1994

 

-[OS] DENIOT Joëlle, Intérieurs ouvriers : l’ambiguïté iconographique in Archives sensibles, images et objets du monde industriel et ouvrier, sous la direction de Noëlle Gérôme, Editions de L’ENS –Cachan, 1995

 

-[OS] DENIOT Joëlle, Parlers ouvriers, la perspective des dynamismes vocaux in Métamorphoses ouvrières tome 1, l’Harmattan, 1995

 

-[ACLN] DENIOT Joëlle, La voix et son document, in Revue de sociologie de l’art, Editions de la lettre volée, Bruxelles, 1997

 

-[OS] DENIOT Joëlle, Le bricolage ou la passion réfutée in « Passions ordinaires », sous la direction de Christian Bromberger, Editions Bayard, 1998

 

-[ACTN] DENIOT Joëlle, Une étrange attention - Familles ouvrières et décors intérieurs in « Lieux communs » Esthétiques populaires - Cahiers du LAUA 5/1199.

 

-[OS] DENIOT Joëlle, La voix, sa toile anthropologique, in « Dire la voix », L’Harmattan, 2000

 

-[OS] DENIOT Joëlle, Chansons populaires et nuances féminines, in « Dire la voix », L’Harmattan, 2000

 

  -[ACLN] DENIOT Joëlle, Le Peuple des chansons - La voix des femmes in Sociétés et       Représentations, Editions CRDHESS, Paris, 2000.

 

-[OS] DENIOT Joëlle, La Chanson réaliste : Tension entre le document et l’œuvre in « Vers une Sociologie des œuvres »,  Direction J.O Majastre et A. Pessin,  Edit. L’Harmattan, 2001

 

-[OS] DENIOT Joëlle,  Le rire de Norma Jean  in « Libre prétexte », Mélanges offerts à Jean-Paul Molinari, Lestamp- Université de Nantes, 2001

 

-[OS] DENIOT Joëlle, Chansons de la vie en noir  in « Les Œuvres noires de l’art et de la littérature ». Actes codirigés par Alain Pessin et M.C. Vanbremeersch. Edit. L’Harmattan, Logiques Sociales, 2002.

 

-[ACLN] DENIOT Joëlle, L’intime dans la voix, in Ethnologie Française, n° 4 Octobre 2002, actuellement disponible sur www.cairn.fr

 

 -[ACLN] DENIOT Joëlle, Corps et imaginaire dans la chanson réaliste, revue Volume ! Editions Mélanie Séteun, en collaboration avec L’IRMA, 2003, actuellement disponible sur www.revue.org

 

-[ACTN] DENIOT Joëlle, De la chanson comme écriture de l’effusion, Cahier du CEFRESS –AMIENS, 2003

 

-[OS] DENIOT Joëlle 2004, La passion dans la chanson réaliste in Yvonne Guichard-Claudic, Philippe Lacombe, Christian Papinot,  « De Bretagne et d’Ailleurs », Mélanges offerts à Anne Guillou, Université de Bretagne Occidentale, 2004

  • Articles et chapitres d’ouvrages collectifs 2006-2016.

 

-[OS] DENIOT Joëlle-Andrée, in Itinéraires de recherche et Chemins de traverse, « La voix, l’écart » (A paraître) Editions Lestamp, Avril 2016

 

-[OS]-DENIOT Joëlle-Andrée, in Chant pensé chant vécu, temps chanté, forme usage et représentation des pratiques vocales, (Dir. Charlotte Poulet, Nicolas Bénard), « Avec le temps,… des formes de l’affect mélancolique dans la chanson ». Editions Delatour, Paris, Février 2016.

 

-[OS]-DENIOT Joëlle-Andrée, in  L’intime et le collectif dans la chanson des XXe et XXIe siècle ( Dir. Joël July)  « Je suis seule, ce soir…Un sujet qui se chante », Editions les Belles Lettres de Valenciennes, Mars 2016 .

 

-[OS] DENIOT Joëlle-Andrée, in Gilles Ferréol (Dir.) Médiations et régulations « Esthétique et médiation : oublier Vilar » Editions E.M.E. Collection «  Proximités sociologiques, Bruxelles, Mars 2016

 

-[OS] DENIOT Joëlle-Andrée, in J-A Deniot, J Réault (Dir.) L’odyssée du sujet dans les sciences sociales. « Le visage et sa légende. Pour une anthropologie imagée du sujet »  Editions Lestamp Juin 2015

 

-[OS] DENIOT Joëlle-Andrée, in Françoise Argod-Dutard (Dir.) Le français en chantant. « Le Swing dans la chanson française : la dynamique d’un tissage vibrant»  Editions Presses Universitaires de Rennes, Avril  2015

 

-[OS] DENIOT Joëlle-Andrée, in Gilles Ferréol ( Dir.) Sentiments et émotions « Entre savoir et non savoir des émotions en quête d’un langage » Editions E.M.E.  Collection «  Proximités sociologiques, Bruxelles, Mars 2015

 

-[OS] DENIOT Joëlle-Andrée, in Gilles Ferréol ( Dir.) Risques et vulnérabilité « La voix, seule, l’habitait …Édith Piaf, au péril de l’art » Editions E.M.E.  Collection «  Proximités sociologiques, Bruxelles, Mars 2014

 

-[OS] DENIOT Joëlle-Andrée, in Chanson et performance, mise en scène du corps dans la chanson française et francophone, Barbara Lebrun (Dir.) « Corpographies Piaf, la pasionaria de la chanson française »  L’Harmattan Logiques sociales, Janvier 2013

 

-[OS]-DENIOT Joëlle-Andrée, Février 2013, « Le rêve noir, hantise, corps, corpus » in (Dir. J.Deniot, J. Réault, avec L. Delmaire) Eros et société, vouloir vivre, vouloir jouir, vouloir mourir, vouloir tuer. Nantes, Lestamp Édition, 39 Pages

 

-[ACLN]  DENIOT Joëlle-Andrée, Décembre 2011, « Les formes orphiques et sociales de la transmission chansonnière : Douai, Bertin, Forcioli », in Chanson et Intertextualité, Eidôlon, Cahiers du LApril, Bordeaux, Presses Universitaires de Bordeaux, 24 pages.

 

-[ACLN]  DENIOT Joëlle-Andrée, « Dérivés anthropologiques… autour du portrait de Camille.  Vocalité et transsexualité » in Revue Française de musicothérapie. Vol. XXXI, N° 3 et 4. Déc. 2011

 

-[OS] DENIOT Joëlle-Andrée, Mai 2010 : « Images pour une voix, le langage scénique d’Edith Piaf » in (Dir. J. Deniot, J. Réault, avec L. Delmaire), Espaces, temps et territoires, Nantes, Lestamp Édition, 22 Pages

 

-[ACTN] DENIOT Joëlle-Andrée, Février 2009, « Variations anthropologiques » in (Dir. J. Réault) Bilan réflexif d’itinéraires de recherches, Pour un lieu commun des sciences sociales, http://www.sociologie-cultures.com

·          

·           

-[ACTN] DENIOT Joëlle-Andrée, Décembre 2009, « Jeux de voix, jeux de sens », in Une Larme du diable, Revue des mondes radiophoniques et des univers sonores, N°1. Brest, Longueur d’ondes, 10 pages

 

-[AP] DENIOT Joëlle, Octobre 2007 « La photographie, une sociologie off ? » Édition consultable sur http://www.master-culture.info

 

-[OS] DENIOT Joëlle-Andrée, juin 2007: « A so small world, inter-dit sociologique et mondialisation » in (Dir. J.Deniot, J. Réault) The societies of globalization. Paris, LCA Performance-Editions, Cdrom, 15 Pages

 

-[OS] DENIOT Joëlle-Andrée, Janvier 2006, « Elles s’appelaient Rose, Nina, Pauline ou Louise » in (Dir. J.Deniot et A.Pessin)  Les peuples de l’art, Paris, L’harmattan, Logiques sociales, 22 Pages

 

-[OS] DENIOT Joëlle-Andrée, Janvier 2006, « L’envers du décor» in (Dir. J.Deniot et A.Pessin)  Les peuples de l’art, Paris, L’harmattan, Logiques sociales, 10 Pages

 

Conférences, congrès et colloques à communication à comité de lecture et actes publiées :

 

-1999 : Colloque "Sociologie des œuvres" dans le cadre du G.D.R.- CNRS Opus Communication sur Entre document et œuvre - la chanson réaliste

 

-2000 : Dans le cadre d'OPUS- G.D.R.- C.N..R.S. Communication sur  Chansons de la vie en noir (Thème du Colloque : les œuvres noires de l'art et de la littérature) - 2000.

 

-2002 : colloque Les peuples de l’art du GDR Opus, à Nantes, communication intitulée  Elles s'appelaient Rose, Nina, Pauline ou Louise…

 

-2003 : colloque dans le cadre de l’EA CEFRESS « Les écrits littéraires: spécificités de classe, de genre, de cultures et universalité »,  Communication intitulée La chanson comme écriture de l’effusion

 

-2008 : in Journée d’études « Bilans réflexifs et itinéraires de recherche » de l’axe III- Approches sociologiques de l’EA Habiter-PIPS, Communication intitulée Variations anthropologiques

 

-2009 : Communication, Le rêve noir : Hantise corps corpus, à Nantes l’Eté du lestamp- EA Habiter-PIPS sur le thème « Eros et société »

 

-2010 : Communication, Le visage et sa légende pour une anthropologie imagée du sujet, à Nantes l’Eté du lestamp- EA Habiter-PIPS sur le thème « L’odyssée du sujet ».

 

-2010, communication Dérivées anthropologiques autour du portrait de Camille Transsexualité et vocalité. , à la Journée de musicothérapie de Nantes, Regards croisés sur la clinique.

 

-2011 : Communication Du sentiment esthétique entre poèmes de l’humain et silences de la raison  à Nantes l’Eté du lestamp- EA Habiter-PIPS sur le thème « Sciences sociales et Humanités »

 

-2012 : Communication Paroles d’hommes, voix de femmes …L’écriture sexuée des chants et chansons à Nantes l’Eté du lestamp- EA Habiter-PIPS sur le thème « Des hommes, des femmes, inerties et métamorphoses anthropologiques »

 

-2013 : Communication La voix, seule, l’habitait …Édith Piaf, au péril de l’art à L’Université de Franche Comté.

 

-2014 Communication Ma douleur, donne-moi la main, viens par iciEntre savoir et non savoir, des émotions en quête d’un langage à L’UFC.

 

-2014  Communications dans le cadre des Lyriades, 7° Rencontres des Journées de la langue Française : 1° : Le Swing dans la chanson française : histoire et dynamique d’un tissage fécond dans la thématique « Métissages et chansons françaises »

2° : Camille, Rose, l. et La Jeanne : une nouvelle veine féminine d’auteurs, compositeurs, interprètes pour la thématique « De la chanson des troubadours à la chanson d’aujourd’hui ». Publication à paraître aux PUR.

 

-2014 Communication Je suis seule, ce soirUn sujet qui se chante à L’Université d’Aix Marseille dans le cadre du colloque intitulé « L’intime et le collectif dans la chanson des XXe et XXIe siècles »

 

Mars 2015 Communication Esthétique et Médiation : Oublier Vilar, colloque à L’UFC, organisé par le laboratoire C3S

 

Septembre 2015 Communication Le visage, la Sainte Face, le portrait, 8° Eté du LESTAMP à Nantes sur le thème « Et Dieu … sociologie d’une transcendance ».

Conférences internationales à comités de lecture et actes publiés.

 

-[ACTI] DENIOT Joëlle-Andrée, Juin1998 : Communication au XIV° Congrès Mondial de Sociologie à Montréal sur le thème de La réception de la chanson populaire actuelle.

 

-[ACTI] DENIOT Joëlle-Andrée,  Novembre 2003 : in colloque international « The french Songs » à l’Université de Manchester sous la direction de David Looseley et Barbara Lebrun, communication intitulée En bordure de voix, corps et imaginaire dans la chanson réaliste

 

-[ACTI] DENIOT Joëlle-Andrée,  Décembre 2004 : in colloque « les sociétés de la mondialisation » Communication intitulée A so small world : Inter-dit sociologique et mondialisation

 

-[ACTI] DENIOT Joëlle-Andrée, Février 2007 : in colloque interdisciplinaire de Louvain-La-neuve, Musique populaire, une exception francophone ? Communication intitulée «La chanson française entre nostalgie et odyssée», Editions numérique http://ww.iaspmfrancophone.online.fr, 24 Pages

 

-[ACTI] DENIOT Joëlle-Andrée, Septembre  2008 : in Annual Conference, Constructing French Identity/Identities, Association for the Study of modern and Contemporary French, The University of Manchester. Communication intitulée Le corps multiple de l’interprète… ou l’écho de Phèdre.

 

Juillet 2015 : Conférence invitée à l’INHA (Institut national de l’histoire des arts) sur le thème « Le théâtre de la chanson » paraître Décembre 2016, Ed. CNRS)

 

Janvier 2016 : Conférence invitée à l’INHA (Institut national de l’histoire des arts) sur le thème « Le chanté de  Germaine Montero dans Mère Courage» (à paraître Décembre 2016, Ed. CNRS)

  • Autres publications :

 

-Janvier 2013 : Compte rendu de l’ouvrage de Maryam Borghée Voile intégral en France, sociologie d’un paradoxe, éditions Michalon, 2012, référencé sur halqa.hypotheses. ainsi que sur ARSShttp://assr.revues.org

 

- Janvier 2015 : Préface à l’ouvrage de Caroline Rainette La souveraineté du peuple dans l’art révolutionnaire de 1789 à 1794 Paris, L’harmattan, 2015

 

-Février 2015 : Article intitulé « Une voix » in PIAF catalogue de l’exposition sous la direction de Joël Huthwohl et Bertrand Bonnieux, Éditions de la BNF

  • Sites thématiques

 

-2006 : Création d’un site réunissant actuellement une douzaine de textes qui furent déjà publiés et sont réactualisés sur ce nouveau support ou bien des textes inédits se rapportant les uns et les autres à mes recherches concernant la chanson réaliste http://ww.chanson-realiste.com

 

-Textes d’une recherche s’échelonnant de 1996 à 2006

 

-Sous ce vocable paradoxal de « chanson réaliste », il s’agit dans une démarche de type anthropologique d’étudier le langage et la voix d’un chanter populaire dans une période considérée a posteriori comme « âge d’or de la chanson française ». La chanson réaliste des années 30 constitue un tournant dans les arts populaires : nouvelles figures féminines du peuple, nouveaux modes spectaculaires d'écoute et de réception des chants. La chanson rouge de l'épopée sociale maintient sa veine mais sur scène, la chanson néoréaliste ou chanson noire devient progressivement,  la référence commune, celle d'une catharsis partagée de la douleur et de la désillusion. Ces analyses abordent la chanson comme objet de la sociologie de l'art, et comme objet de la sociologie des cultures populaires. En se centrant sur une aire francophone, de la période de l’entre-deux guerres et jusque dans les années 1970, en se focalisant sur l¹interprétation et sa vocalité, il s’agit d¹appréhender ce « peuple des chansons » dans les grandes filiations sémantiques européennes des chants de plainte ; il s’agit également de décrire et de comprendre, de Damia à Barbara, en passant par Edith Piaf ou Catherine Ribeiro par exemple, comment se dessinent les filiations dramatiques et émotives de ce langage populaire des chansons et comment de telles filiations se trouvent et retrouvent liées à l'imaginaire sensible des voix féminines du déchirement.

 

-2007 : Création d’un site réunissant actuellement une quinzaine de textes se rapportant (selon le même principe précédemment énoncé) à mes recherches concernant la chanson française http ://ww.chansons-francaises.info

 

-Chanson française : notion historique, idéologique, esthétique ou simple créneau  dans le marché mondialisé des produits musicaux ?

 

-Cette expression liant une forme musicale et une langue, peut d’abord s’entendre comme emblème d’une culture dont on cherche à saisir les inflexions à travers les fleurons d’un patrimoine réactivé, les charmes du revival, à travers l’arrivée d’une nouvelle vague ou bien encore à travers l’idéal créatif de quelques auteurs-compositeurs lucides, « vaincus » mais singuliers.

 

-En effet, parler de chanson française ne renvoie pas seulement au fait de chanter dans la langue « naturelle » d’un pays ou d’une aire linguistique, même si ce choix est déjà fortement porteur de signe et de sens. Ce site mettra l’accent sur les métamorphoses de la chanson française saisie comme catégorie esthétique d’une société et genèse d’un style qui se rode à l’aube du 20°Siècle, connaît son âge d’or dans l’après seconde guerre mondiale et cherche désormais à reprendre souffle à travers les variations éclatées d’un néo-classicisme.

 

-Puisqu’il s’agit de cerner les lignes de force d’une sensibilité sociale et expressive dans une histoire nationale singulière et non de se perdre dans la foule innombrable des chansons, je partirai de l’hypothèse que le syntagme de « chanson française » compose avec deux réalités- réunies ou disjointes- à savoir d’une part la chanson à « valeur littéraire » et d’autre part la chanson à « valeur d’engagement ». Il s’agit donc de poser l’idée qu’il y a là un art d’équilibre, de large diffusion historique, entre la portée signifiante et l’élan rythmique et mélodique et que cette caractéristique est assez spécifique.

 

-Comme tout équilibre, il est fragile… il s’agit de l’envisager également sous cet angle des impasses ou des menaces, sans oublier qu’au regard des contenus, cette chanson s’inscrit (autre hypothèse) au confluent de deux grandes traditions, elles aussi propres à un espace-temps, d’une part celle de la chanson réaliste marquée par sa charge sociale et par « la transe vocale » de ses grandes interprètes, d’autre part celle de la chanson à texte, parfois même très proche de l’épure du poème.

 

Direction de thèses :

 

  • Nombre de thèses soutenues:

 

-Vingt-trois thèses soutenues entre 1994 et 2015 et une thèse en cours. Mon investissement dans le master professionnel EPIC et le nombre afférent des mémoires (en moyenne 18 par année universitaire) dont je dois assurer la direction, de même que mon rattachement à une équipe d’accueil hors université de Nantes, ont totalement modifié mes disponibilités d’encadrement des thèses de troisième cycle. Je ne suis plus désormais que des étudiants dont les objets de recherche croisent d’assez près mes actuels domaines et axes d’investigations en matière de sociologie de l’esthétique et de la musique. La dernière vient d’être soutenue en Décembre 2015.

 

  • Liste des thèses soutenues (en précisant, le cas échéant, le taux de co-encadrement :

 

-Les femmes et le militantisme à Saint Nazaire de 1936 à 1967 Dominique Loiseau, Direction Joëlle          Deniot 1994


-Pour une sociologie de la littérature: La poésie contemporaine en France (Juin 1940-Juin1992) / Christian Vogels, direction Joëlle Deniot, 1994 

-Culture de métier, changement technique et savoirs ouvriers: le cas de l'imprimerie / Françoise Sitnikoff ; sous la direction de Joëlle Deniot, 1995

 

-Femmes seules : trajectoires et quotidien, étude sur la monoparentalité féminine, Erika Flahault sous la direction de Joëlle Deniot, 1996

-La bricole ouvrière,  savoirs professionnels et activité périphérique en milieu ouvrier,  François –Xavier Trivière, sous la direction de Joëlle Deniot 1997

-Le monde contemporain du tatouage en France : une primitive modernité, Noëlla Saunier ; sous la direction de Joëlle Deniot 1998

-Représentations sociales et moments utopiques: la quête d’un pattern d’indépendance : enfance, militance et habitat, Gérard  Dehier ; sous la direction de Joëlle Deniot 1999


-Lire en quête de sens. Approche socio-historique des significations de l’acte de lire / Sylvie Guionnet; sous la direction de Joëlle Deniot 1999


-Le discours de l’épiscopat français sur la liberté de l’enseignement 1959-1994 / Marc Andrault ; sous la direction de Joëlle Deniot 2000

-Technique et savoir faire dans la fabrication du savon : analyse socio-historique des savoirs de production au sein d'une industrie chimique / Emmanuelle Dutertre ; sous la direction de Joëlle Deniot, 2002

-Syndicalisme des ingénieurs et cadres dans la région nantaise, construction d'une identité culturelle et sociale / Anne-Sandrine Castelot ; sous la dir. de Joëlle Deniot /, 2003

-Ethnosociologie des clubs automobiles de prestige en France / Nathalie Halgand ; sous la dir. de Joëlle Deniot, 2003

-Ethnosociologie du cirque: arts de la piste, arts du corps, arts du risque / Sylvain Fagot ; sous la dir. de Joëlle Deniot et Catherine Dutheil / 2003

-Scènes locales, scène globale: contribution à une sociologie économique des producteurs de musiques amplifiées en France / Gérôme Guibert ; sous la dir. de Deniot Joëlle /, 2004

-La richesse déployée et détruite dans l'imagerie contemporaine [Texte imprimé] : sociologie de l'usage et de la réception des films d'action à grand spectacle par des adolescents d'origine populaire / David Morin Ulmann ; sous la dir. de Joëlle Deniot et Ali El Kenz /, 2004

-On est quoi, nous ?: d'une génération à l'autre, des vies au sein de la cité Ney / Elisabeth Lisse ; directeur de thèse Joëlle Deniot /, 2005

-Les ostéopathes face à la contrainte institutionnelle  : genèse d'une professionnalisation / Evelyne Bailly ; directeur de thèse Joëlle Deniot /, 2005

-Les repas populaires ou l'authenticité d'une culture alimentaire: analyse sociologique des pratiques alimentaires en milieux populaires / Karine Briand ; sous la direction de Joëlle Deniot /, 2006

-Femmes et criminalité : approche sociologique de la construction identitaire / Delphine Colas-Bucco ; sous la direction de Joëlle Deniot /, 2007

 

L’expérience festive au sein de la vie : Pour une sociologie de la place des raves et des teknivals dans le parcours biographique, Antoine Baczkowski ; sous la direction de Joëlle Deniot / Décembre 2014.

  

Les skinheads : du phénomène de mode au phénomène social, Gildas Lescop ; sous la direction de Joëlle Deniot / Décembre 2014.

 

Winsor McCay : Rêves et cauchemars d’une modernité américaine, Benoît Tellez, sous la direction de Joëlle Deniot / Décembre 2015.

 

  • Liste des thèses en cours (deux) :

 

Linda SILIM MOUNDENE, Conservation et valorisation du patrimoine culturel chez les duala du Cameroun : étude de cas la chefferie de Sodiko

Yves FERRIOL, Enjeux du numérique dans l’apprentissage de la langue française 

 

 

·  Devenir des docteurs (si l’information existe) :

 

· Six docteurs devenus maître de conférences dans les universités de Nantes, de Tours, d’Angers, du Mans, de Paris III (Quatre en activité, 1 en retraite depuis décembre 2011, 1 en retraite depuis 2012 ) ; trois sont titularisés dans des instituts de formation au travail social ; une est devenue Ingénieur CNRS, quatre enseignent dans le secondaire à temps partiel ; trois sont chargés de cours dans différents organismes du supérieur ; un enseignant titulaire du secondaire est désormais en retraite. Pour les autres, je ne connais pas leur parcours.

 

•   Pour les trois docteurs de Décembre 2014 et 2015, l’un est ATER, l’autre se présente au CAPES de sciences sociales et le dernier prépare la publication de sa thèse.

 

 

 

 

 


photo jr 2012
au revoir

 

http://www.sociologie.univ-nantes.fr/deniot-jauciyer-j/0/fiche___annuaireksup/&RH=SOCIOLOGIE_FR

 

Sociologie de la chanson et de la voix

 Joëlle Deniot a été sur France Culture le lundi 27 mai 2013 à 10 heures 30

sur les voix de femmes de la chanson, et d'abord de Piaf

 

A NANTES,

  du 4 au 10 mars 2013, signature de livre,

Vendredi 8 mars

Table-ronde avec Jacky Réault et Laurent Danchin.

Galerie Atelier-Expo Nantes 14 Rue Joseph Caillé.

 

http://atelierexponantes.blogspot.fr/2013/01/mireille-petit-choubrac-exposition.html

 

LESTAMP

Vous pouvez consulter les thèmes et les programmes de nos manifestations qui vont se dérouler à Nantes dans le cadre du lestamp., merci de renseigner tous les champs de formulaire ci-dessous, puis coller et adresser à

joelle.deniot@wanadoo.fr

 

 

Yves Gérin Souffrance et psychose. 1997.

SOUFFRANCE ET PSYCHOSE

Psychopathologie sociale clinique
Yves Gerin
Études Psychanalytiques
PSYCHANALYSE, PSYCHIATRIE, PSYCHOLOGIE


La psychose est relue comme rupture psycho-sociale, ce qui permet une théorisation articulant la psychose du côté de la désocialisation, la théorie de l'affect étant sollicitée comme pont. Cette dynamique de l'interrogation débouche sur un examen des significations socio-idéologiques et des signifiants collectifs sur le refoulement psycho-social de la souffrance.


ISBN : 2-7384-5916-1 • 1997 • 368 pages
EAN13 : 9782738459169
EAN PDF : 9782296350441
Pour lire un inédit de Yves Gérin intégral sur ce site sur le tabou du traitement du délinquant sexuel cliquer sur la couverture de sa thèse


 
   

 

 

 
 
 


LIENS D'INFORMATION
 

 Paris formation    I    Nantes formation   I   Formations management   I   Formations communication   I   Formations ressources humaines   I   Développement personnel   I   Stratégies marketing LCA consultants  I  LCA formation  I  Internet informatique  I  Manouia conseils  I  Jacky Réault Mondialisation  I  Nantes l'excès la ville  I  Histoire de Nantes  I Formation de formateur   I   Formation communication   I   Formation management   I   Formation consultants   I  Gestion du temps   I   Bilan des compétences    I  Art   I   Ressources humaines I  Formation gestion stress  I  Formation coaching   I  Conduite de réunion   I   Gestion des conflits   I  Ingénierie de formation  I  Gestion de projets   I  Maîtrise des changements  I   OutplacementI I Formation Ressources Humaines    I    Prise de parole en public    I    Certification formateurs    I   Orientation professionnelle    I   Devenir consultant    I  Sociologie de culture   I  Master cultureI I Formation management    I  Info culture   I   Lca consultants    I   Formation dI   Conduite réunion  I   Formation consultants   I  Gestion du temps  I  Devenir formateur   I   Certification formateurs   I   Formation coaching Consultant indépendant  I  Ingénierie de formation  I  Bilan de personnalité  I  Bilan de compétence  I  Évaluation manager 360°  I  Coaching de progression  I  Stratégies internet E-commerce Management internet marketing    I    Création site internet     I    Référencement internet    I    Rédiger une offre internet    I   Gestion de projets e-business    I   Droit des nouvelles technologies I intelligence stratégique    I   Négocier en position de force    I    Conduite des changements    I    Management de la qualité     I    Orientation professionnelle    I    Gestion ressources humaines Ingénierie de formation     I     Gestion des conflits      I     Management et performances      I     Communiquer pour convaincre     I    Développement personnel     I     Intelligence émotionnelle Prise de parole en public  I  Gestion stress Conduite de réunion  I  Gestion du temps  I  Conduite des entretiens  I  Réussir sa gestion carrière  I  Formation leadership  I  Recrutement consultants  I Communiquer pour convaincre  I  Prospection commerciale   I   Coaching commercial  I  Formation vente   I  Management commercial   I  Négociation commerciale   I   Responsable formation Knowledge management    I    Gestion de projet internet   I Toutes les formations LCA   I   Formation consultant  I   Formation formateur   I   Colloque odyssée du sujet dans le sciences sociales  I  Statuts lestamp   I   Publications lestamp   I   Art, cultures et sociétés  I  Partenariat lestamp  I  Newsletter lestamp  I  Livre libre prétexte  I  Livre les peuples de l'art  I  Livre french popular music   I Livre éros et société   I   Livre des identités aux cultures  I  Livre de Bretagne et d'ailleurs  I  Libre opinion  I  Page d'accueil index  I  Formation continue  I  Equipe lestamp  I  Décors populaires Contact lestamp   I   Conférences lestamp   I   Conditions générales lestamp  I  Sciences sociales et humanités  I  Charte confidentialité lestamp  I  Articles  I  Article variations anthropologiques   I Article traces et contrastes  I  Article rapport à l'écriture  I  Article parler ouvriers  I  Article ouvriers des chansons  I  Article ouvriers de Saint-Nazaire  I Article odyssée du sujet  I  Le rire de Norma Article le poids la perte des mots   I   Article la prolétarisation du monde ouvrier   I  Article Nantes ville  I  Article interdit sociologique  I  Article envers du décor  I  Article des cultures populaires Article critique de la sociologie politique   I   Article la chanson réaliste   I   Article chanson comme écriture   I   Article apocalypse à Manhattan   I   Appel à contribution   I  Adhésion à lestamp   I Décor populaire   I  Publications les sociétés de la mondialisation   I   Intervenants au colloque les sociétés de la mondialisation   I  Colloque acculturations populaires  I  Colloque bilan réflexif   I Colloque chanson réaliste   I   Colloque états d'art   I   Colloque chemins de traverse   I   Colloque des identités aux cultures   I  Colloque éros et société  I  Colloque espaces, temps et territoires Colloque science fiction, sciences sociales   I   Colloque les peuples de l'art   I   Colloque nommer Nommer l''amour   I   Colloque odyssée du sujet dans le sciences sociales  I  Colloque sciences sociales Colloque les sociétés de la mondialisation Colloque une vie, une ville, un monde  I  Article hommage à Claude Leneveu  I  Article Nantes identification  I  Article prolétarisation Jacky Réault
 
 

© Lca Performances Ltd